Piece of Geek

Piece of Geek > Piece of Music > La musique dans le jeu vidéo : Présentation de Nobuo Uematsu

La musique dans le jeu vidéo : Présentation de Nobuo Uematsu



Bon parlons peu, parlons musique, parlons jeux vidéo.

Aujourd’hui, un article que je voulais écrire depuis longtemps. L’artiste qui m’a fait aimer la musique “classique”, qui m’a ému, qui m’a fait frissonner et qui m’a fait bouger lors de combats. Voici : NOBUO UEMATSU (wééé la foule est en délire, tout le monde se lève, c’est la fiesta ouuuuuu…. … …)

nobuo uematsu

Donc pour ceux qui ne connaissent pas Nobuo Uematsu, honte sur vous déjà, et puis sur vos descendants (tant qu’à faire).

Nobuo Uematsu est un japonais (merci capitaine évidence). C’est un artiste / compositeur qui a fait, pour moi, les meilleures musiques de jeux vidéo, à savoir, les Final Fantasy (et ça y est il recommence).

Bien sûr, il n’a pas fait QUE ça, si on regarde sa ludographie on peut voir plus de 50 titres de jeux vidéo. On peut d’ailleurs retrouver beaucoup de ses musiques lorsque l’on va voir le Video Games Lives (un concert de musiques de jeux vidéo avec un orchestre symphonique, à voir / écouter absolument).

Nobuo-sama arrive à faire transmettre les bonnes émotions au bon moment d’un jeu. Prenons l’exemple de Final Fantasy VII

-attention spoiler-
Avant la scène la plus émouvante du jeu vidéo l’ambiance est au silence complet…. on entend presque un mog voler. Puis vient le drame… on retient notre respiration… “nan c’est pas possible“… et le thème commence, doucement, comme si il nous faisait comprendre ce qu’il se passe, et il continue jusqu’à la deuxième cinématique… pour ensuite s’épanouir dans le silence de la nuit noire… *tristesse*.

 

Personnellement, la première fois que j’ai écouté cette musique j’ai juste voulu exploser Sephiroth méchamment. Et je suis persuadé que même Harry Gregson William n’aurait pas pu faire aussi bien… bon je m’avance un peu ><‘ .

Passons maintenant sur la musique d’intro de Final Fantasy VIII: Liberi fatali (Enfants Marqués Par Le Destin). Cette musique a été prise pour faire la promo et elle sert aussi pour l’introduction du jeu. Lorsque l’on voit et écoute cette cinématique, notre envie de jouer et de découvrir le monde de Final Fantasy n’est que plus grande.

 

Bon, on parle de musique douce pour le moment, qui reste dans un thème dit “classique”. Mais Nobuo-Sama excelle aussi lorsqu’il faut faire péter le son. C’est d’ailleurs lors de la présentation de Final Fantasy X (que j’ai vu au cinéma B-) ) que la musique nous scotche (et même nous chattertone, oui oui, chatertonne) sur nos sièges. Un mélange doux de rock et de métal, qui, à l’époque des Linkin Park, System Of A Down etc.. ne pouvait que nous donner envie de jouer.

 

Bon, j’ai beaucoup trop parlé de Final Fantasy (comme à mon habitude -_-‘ ), Nobuo Uematsu est un maître dans son art (pas que pour les FF) et ce, depuis longtemps. En 1995 sort sur Super Ness l’excellent RPG Chrono Trigger, et c’est en partenariat avec Yasunori Mitsuda, que Nobuo compose 10 pistes pour le jeu. Et c’est la parfaite fin pour un article parfait (heum heum), voici la musique 16-bit de l’épilogue du jeu :

 

Bon voilà c’est la première fois que je parle d’un artiste du monde vidéoludique, la prochaine fois je m’attaquerais peut être à Koji kondo 🙂 .

Et toi, quel est ton artiste / compositeur de musiques de jeux vidéo préféré ?

7 réflexions sur “La musique dans le jeu vidéo : Présentation de Nobuo Uematsu

  1. Mon favori c’est Nobuo ♥ ^^ Bon et j’aime beaucoup Koji Kondo aussi. Très bon article merci 🙂

  2. Seb-N7 dit :

    Nobuo sans hésiter dans un autre style j’aime beaucoup Yuzo Koshiro (Street of rage , Actraiser ect ..)

    • kavaliero dit :

      Haaaaa les musiques de Actraiser et Street Of Rage * – * . Tellement bon. Il a fait les magnifiques Ys aussi 😀 . Tu viens de me faire revivre de bon souvenirs :’)

  3. DarkRiketz dit :

    Perso j’ai pas vraiment de compositeur vidéoludique préféré mais j’ai une nette préférence pour les Japonais. Je trouve ça absolument fascinant de voir que ce pays qui a été fermé sur lui-même pendant des siècles et qui a loupé à peu près toute l’histoire occidentale de la musique savante (“classique”, mais bon, y’a du baroque et du romantique aussi, entre autres), parvient tout de même à apprendre et assimiler ses codes avec beaucoup de respect et souvent davantage que les Occidentaux eux-mêmes.
    Non parce que pendant que Der Hans Zimmer, dans un autre genre, nous écrase avec ses lourdeurs germaniques, Nobuo-san compose une valse dans FF8, rend hommage à la comedia dell’arte italienne et au théâtre type Renaissance en général (avec ses tensions dramatiques, son humour, ses cadres spatiaux variés et bien définis…) dans FF9, et reprend le style de la musique native-américaine dans le Canyon Cosmo. SI C’EST PAS UN PASSIONNÉ QUI A PARFAITEMENT APPRIS SES LEÇONS JE VOIS PAS BIEN CE QUE C’EST D’AUTRE, CE MONSIEUR.

    A côté de ça tu as Shimomura Yoko qui a fait un travail exemplaire sur Kingdom Hearts ET qui a réussi à recomposer son boulot afin de le rendre différent mais avec la même essence, le même esprit, dans le remake HD de Kingdom Hearts. Chaque monde du jeu avait un style bien défini et immuable, lequel a réussi à muer tout en restant le même, c’est balèze XD
    Nishiura Tomohito a aussi composé une bande originale magnifique pour Dark Chronicle, c’est probablement celle que je préfère en dehors des Final Fantasy, là encore en explorant des styles variés et souvent empruntés à la musique et à la narration occidentales. Bref, les Japonais sont extrêmement adaptatifs et polymorphes avec la musique occidentale, je trouve ça brillant.

    Question jeux vidéo, en Occident, je crois bien qu’en dehors de Jeremy Soule (les Elder Scrolls) – et encore, il a un style personnel assez riche mais finalement pas aussi touche-à-tout culturellement que Uematsu – y’a pas grand-monde qui puisse rivaliser avec le talent des Japonais.

    • kavaliero dit :

      Alors là wow, tu as carrément tout compris. Malgré les approches de compositeur occidental, je ne crois pas avoir écouté des chefs-d’oeuvre qui se rapprochent de ceux des japonais. Harry Gregson-Williams a fait du bon boulot sur Metal Gear Solid, mais je pense que sans la participation des compositeurs japonais le résultat aurait été moins bon. Dans les autres grands compositeurs Occidentaux, on peut aussi retrouver Jesper Kyd qui a fait les OST des assassin’s creed et de borderland entre autres, c’est grandiose y a pas à dire (ni a envoyer des tortillas dans l’espace) mais ça me transmet toujours moins d’émotions.

      • DarkRiketz dit :

        En fait j’me suis fait la réflexion en écrivant mon commentaire que Gregson-Williams avait fait du bon boulot sur les MGS à partir du 2, mais justement, il a été contacté par Hideo Kojima et son compositeur précisément parce qu’il est un compositeur de ciné, ce dont ils avaient besoin dans leur projet. Après tout, la saga MGS a rapproché le ciné et le jeu vidéo comme jamais. Alors certes, Harry Gregson-Williams a un style excellent, un très bon sens de la mise en scène, mais j’le considère pas comme un compositeur de jeu vidéo à part entière 😉
        En revanche, je connaissais pas le nom du compositeur des AC et de Borderlands, c’est vrai que c’est du bon boulot là aussi 🙂

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :